voir le film de présentation

 
 

Concessionnaires et missionnaires





Toutes les tâches d’exploitations commerciales exercées dans l’enceinte du port de Toamasina sont aujourd’hui assurées par des structures de droit privé. Il appartient à la SPAT de délivrer les autorisations qui peuvent être des concessions de services publics ou de permissions à usage strictement privé.

Les Concessionnaires :

La gestion et l’exploitation des marchandises conteneurisées est attribuée à la Madagascar International Container Terminal Services Limited (MICTSL) depuis 2005. Il s’agit d’un Partenariat Public Privé entre le gouvernement Malgache à travers la SPAT et le groupe ICTSI basé aux îles Philippines qui s’occupe déjà de la gestion de plus de 21 ports et terminaux à conteneurs à travers le monde.
La Société de manutention des marchandises conventionnelles (SMMC) est le deuxième concessionnaire au sein du Port de Toamasina. Le SMMC a pris ses fonctions de manutentionnaire au port en 2008. Elle s’occupe de la manutention de la grande partie des marchandises non-conteneurisées dont les voitures, les sacheries, les minerais, les métaux, les marchandises en vrac liquides et solides tels que l’huile, le ciment, le blé…

Les permissionnaires :

La polyvalence du port de Toamasina est en partie tributaire des permissions délivrées par la SPAT. La disponibilité d’un certain nombre d’infrastructures au sein du port a permis aux opérateurs économiques de développer leurs activités. Plusieurs secteurs économiques sont ainsi représentés. Les mines avec Ambatovy Project et la Kraoma. Le pétrole et dérivés avec Jovenna, Galana, Shell, Total ou encore Moco. Au niveau industriel, il y a Holcim, Les Moulins de Madagascar, l’Huilerie de Industrielle de Tamatave ou bien la Savonnerie tropicale et la Réfrigepêche. Le secteur des services est représenté par Gasynet et SEAL.